Dans son livre « Cobre », Michel Claise livre sa conception de la littérature en postface. Je retiens sa conclusion : la chanson de la chanteuse chilienne Violeta Parra.

Violeta Parra (1917-1967) fut une artiste chilienne qui remit à l’honneur la musique populaire et traditionnelle de son pays et la fit connaître au-delà des frontières du Chili.

Gracias a la vida est sa chanson la plus connue. Elle la dédia à Gilbert Favre, son compagnon et troisième homme de sa vie. Cette chanson fut notamment popularisée dans le monde par Joan Baez, U2 et Florent Pagny (dans son album Baryton).


Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné deux étoiles et quand je les allume
je distingue le noir du blanc
et tout en haut du ciel sa voûte étoilée
et dans l’immensité l’homme que j’aime.

Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné l’ouïe qui dans toute son amplitude
enregistre jour et nuit grillons et canaris
marteaux, turbines, aboiements, averses
et la voix si douce de mon bien-aimé.

Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné la voix et l’alphabet
avec lui les mots que je pense et dis
mère, ami, frère et lumière éclairant
le chemin de l’âme de celui que j’aime.

Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné la marche de mes pieds fatigués
avec eux, j’ai parcouru villes et flaques
plages et déserts, montagnes et plaines
et ta maison, ta rue et ta cour.

Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné le cœur qui déborde
quand je regarde le fruit du cerveau humain
quand je regarde le bien si loin du mal
quand je regarde le fond de tes yeux clairs.

Merci à la vie qui m’a tant donné
elle m’a donné le rire et elle m’a donné les larmes
ainsi je distingue le bonheur de la rupture
les deux sources d’inspiration qui font mon chant
et votre chant qui est le même chant
et le chant de tous qui est mon propre chant.

Merci à la vie qui m’a tant donné
Merci à la vie qui m’a tant donné
Merci à la vie qui m’a tant donné
Merci à la vie qui m’a tant donné


Gracias a la vida, Violeta Parra, 1966

Gracias a la Vida que me ha dado tanto
me dio dos luceros que cuando los abros
perfecto distingo lo negro del blanco
y en el alto cielo su fondo estrellado
y en las multitudes el hombre que yo amo.

Gracias a la Vida, que me ha dado tanto
me ha dado el oido que en todo su ancho
graba noche y dia grillos y canarios
martillos, turbinas, labrados, chubascos
y la voz tan tierna de mi bien amado.

Gracias a la Vida que me ha dado tanto
me ha dado el sonido y el abedecedario
con eél las palabras que pienso y declaro
madre amigo hermano y luz alumbrando,
la ruta del alma del que estoy amando.

Gracias a la Vida que me ha dado tanto
me ha dado la marcha demis pies cansados
con ellos anduve ciudades y charcos,
playa y descritos montañas y llanos
y la casa tuya, tu calle y tu patio.

Gracias a la Vida que me ha dado tanto
me dio el corazón que agita su marco
cuando miro el fruto del cerebro humano,
cuando miro el bueno tan lejos del malo,
cuando miro el fondo de tus ojos claros.

Gracias a la Vida que me ha dado tanto
me ha dado la risa y me ha dado el llanto,
así yo distingo dicha de quebranto
los dos materiales que forman mi canto
y el canto de ustedes que es el mismo canto
y el canto de todos que es mío propio canto.

Gracias a la Vida
Gracias a la Vida
Gracias a la Vida
Gracias a la Vida


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s