Nous avons découvert différents romans initiatiques qui attiraient tous l’attention sur une prise de conscience suscitée par une forte émotion.

Ce qui rend ces lectures si intéressantes c’est l’impact de cette prise de conscience sur la vie des personnages.

J’espère que nous vous donnerons envie de lire ces livres car ils questionnent et poussent à la réflexion.

Voici nos conseils :

  1. Le goût des femmes laides de Richard Millet (Claire)
  2. L’enfant du Danube de Janos Szekely
    • Commentaire de Natacha : En partie autobiographique, l’enfant du Danube raconte l’enfance et l’adolescence de Bela dans la Hongrie des années 20. Pratiquement livré à lui même et plongé dans une grande misère, il cherche par tous les moyens à s’en sortir. Confié par sa mère, qui ne peut l’élever, à une vieille prostituée qui le maltraite, il décide à 14 ans de quitter son village pour rejoindre Budapest et retrouver sa mère. Garçon d’hôtel exposé aux richesses et aux turpitudes de la capitale, il y fera  l’apprentissage de l’amour et de la vie. C’est un roman passionnant et extrêmement marquant. Je pense n’avoir jamais lu de livre aussi saisissant sur la misère et ses conséquences. C’est aussi un roman initiatique bouleversant avec un héros faisant montre d’une très grande résilience.
  3. My absolute darling by Gabriel Tallent (Sabine)
  4. Indian Creek by Pete Fromm (Sabine)
  5. Wild by Cheryl Strayed (Lise)
    • Commentaire de Lise : J’avais beaucoup aimé le film, le livre m’a quelque peu déçue, même s’il reste émouvant. Ce témoignage véridique de Cheryl, détruite par la mort précoce de sa mère qu’elle adorait, et qui, après quelques années au bord du précipice, entreprend de parcourir les plus de 1700 km du Pacific Crest Trail, ou comment relier Los Angeles à Portland, en traversant des paysages rudes mais magnifiques, qui lui redonneront le courage de poursuivre sa vie. Mariée, mère de deux enfants, Cheryl entreprendra la rédaction de ce livre près de 15 ans après les faits, se basant sur ses notes personnelles et les témoignages de ceux qui l’a côtoyaient à l’époque. Un livre sur la perte, l’acceptation de la souffrance, sur la nature et la paix qu’elle procure, sur l’être humain bienveillant et les rencontres, sur la persévérance et le pardon… Très descriptif à certains moments il m’a donné envie de découvrir ce ‘Chemin des crêtes du Pacifique’, qui semble magique et a permis à l’auteur de se (re)trouver.
  6. Bonjour tristesse de Françoise Sagan (Muriel)
  7. Un aller simple de Didier van Cauwelaert  (Muriel)
  8. Par le vent pleuré de Ron Rash  (Cécile)
  9. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee (Cécile)
  10. De waarheid van Antonio Salgado van Willy Spillebeen (Geneviève)
  11. Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui (Florence)
  12. 50 shades of grey by E.L. James (Juliette)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s