27 avril 2017 by Tamara Major

Angoisse d’être femme
Encore enfant, mais plus pour longtemps
Nos seins poussent, nos courbes se creusent
Et pourtant, pourtant, nos âmes restent pures

Mais pour combien de temps?
Maquillage naked, mini bikinis, shorts trop courts, pantalons déchirés
On nous vend notre épée de Damoclès
Des régimes de star aux photos de magasines

On en vient à vomir notre dignité
C’est le rock’n’roll de nos jeunes années
Cache tes cernes de maman fatiguée
Qui voit sa fille s’enrôler dans les tranchées de la vie

Qui ne dors que d’un œil face à la menace du préjugé
Le qu’en-dira- t-on n’aura jamais été si meurtrier
Enfin tu vieillis, faussement dirais-je
À coup de crème miracle, d’injections de jeunesse, de teintures mensongères

Tu deviens une rose fanée, desséchée, écrasée entre deux pages d’Histoire
Chaque ride que ce monde t’aura donnée
Sera la cicatrice de ta liberté volée

Illustration d’Angeline Melin – une touche de glamour pour dédramatiser 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s