Aucune de nos happy women n’avait parié sur Eric Vuillard pour le Goncourt 2017. Alice Zeniter et Véronique Olmi concentraient à elles deux tous nos pronostics.

L’ordre de jour paru en mai 2017 aux éditions Actes Sud est un récit de 160 pages qui raconte l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne. Il a été élu Goncourt de l’année 2017 à six voix contre quatre en s’imposant face au Bakhita de Véronique Olmi.

Pour rappel, l’académie Goncourt, présidée par Bernard Pivot, se compose de Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt.

Ce que l’on peut lire de ce Goncourt dans la presse:

  • L’académie Goncourt n’avait encore jamais récompensé de récit et avait même affiché clairement sa préférence pour les oeuvres de fiction lorsqu’elle avait écarté de sa sélection Le royaume d’Emmanuel Carrère en 2014. Toute la presse spécialisée semble saluer ce revirement. En effet, dans L’ordre du jour « rien n’est inventé, tout est vrai » et c’est ce qu’il faut retenir!
  • Depuis 1998 avec Confidence pour confidence de Paule Constant, l’académie n’avait plus récompensé un titre paru en dehors de la période de la rentrée littéraire. Comme quoi, il n’y a plus de saison pour produire des Goncourt 😉
  • La ministre de la culture Françoise Nyssen qui a abandonné les rennes de sa maison d’édition Actes Sud le temps de sa mission ministérielle est parvenue immédiatement à faire taire les mauvaises langues en saluant sur twitter puis sur place chez Drouant de façon émouvante Eric Vuillard.
    Il y a deux ans c’était déjà un livre publié chez Actes Sud, « Boussole » de Mathias Enard, qui avait reçu le Goncourt.
  • Ce que notre écrivain beau gosse préféré, Christophe Ono-dit-Biot, a dit d’ Eric Vuillard sur France Culture le lendemain de l’annonce de son prix. « Eric Vuillard est un auteur à l’écriture fine qui cherche à comprendre « comment le récit peut s’infiltrer entre les mailles de l’histoire pour tenter de lui donner un sens. » Il possède une méthode d’écriture que cet auteur encore peu connu, révèle aujourd’hui au plus grand nombre avec l’attribution de ce prix : « Il s’intéresse à un détail de l’histoire, qu’il va amplifier, décoder. Cela montre que la littérature n’est pas juste un divertissement mais aussi un moyen de connaissance ».
  • Un Goncourt de 160 pages qui se lit en moins de temps qu’il n’en faut pour digérer la poule faisane rôtie au chou vert, servie chez Drouant ! Vous n’aurez donc aucune excuse de ne pas l’avoir lu celui-là…
  • Fidèle à son style, l’auteur récompensé a fait une déclaration courte : «On est toujours surpris, fatalement. Ça me fait extrêmement plaisir», a réagi Éric Vuillard.

Pour faire connaissance rapidement avec Eric Vuillard, je vous conseille cet article publié dans BibliObs du Nouvel Observateur:

10 choses à savoir sur Eric Vuillard, prix Goncourt 2017

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s