Voici nos titres conseillés (ou pas) sur la thématique des nouvelles (short stories):

  1. La métamorphose de Franz Kafka (Lise)
    • Commentaire de Lise : Voici une nouvelle que j’ai lue et que j’ai vue au théâtre et qui m’a fort marqué. C’est l’histoire d’un homme qui se transforme en cloporte et c’est tellement bien écrit que lorsque l’acteur jouait la métamorphose, l’emprisonnement mental du personnage se voyait réellement physiquement et l’on voyait le cloporte!
  2. La danse des ombres d’Alice Munro (Barbara)
    • Commentaire de Barbara : Alice Munro est une écrivaine canadienne qui a justement reçu le prix Nobel de littérature en 2013 pour ses nouvelles. C’est très poétique.
  3. Incandescences de Ron Rash (Alice)
    • Commentaire d’Alice : Ron Rash aime écrire sur des personnages bien paumés dans des endroits complètement perdus. Il y a 7 nouvelles qui se lisent facilement. Quand on aime l’exercice de style qu’est la nouvelle, ça marche.
  4. Le pigeon de Patrick Süskind (Geneviève)
    • Commentaire de Geneviève : C’est une histoire très banale en apparence mais qui vous prend rapidement. Cela raconte l’histoire d’un homme qui veut rentrer chez lui après sa journée de travail mais il ne peut pas accéder à son appartement à cause d’un pigeon qui lui barre la route dans les escaliers.  
  5. Double take d’Alan Jacobson (Patricia)
    • Commentaire de Patricia : Un mini thriller qui raconte l’histoire d’un homme qui se réveille après une opération et sa fiancée a disparu. Il part à la recherche de sa bien-aimée et son cauchemar commence. Le problème c’est que traité en short-story, cette histoire devient un peu décevante et aurait mérité quelques développements supplémentaires pour prendre un peu de profondeur.
  6. Brève histoire du monde d’Ernst H. Gombrich (Isabel)
    • Commentaire d’Isabel: Ce livre n’est pas une short-story à proprement parlé mais au regard de l’histoire du monde c’est assez comparable. Pour moi qui suis historienne, c’est un excellent résumé, hyper didactique de l’histoire du monde. Je la recommande à tout le monde, ados comme adultes et je m’y réfère encore souvent lorsque j’ai besoin de me souvenir de tel ou tel événement. Ce livres a été traduit en 20 langues. Il fut interdit sous les nazis car il présenterait une vision de l’histoire pacifiste.
  7. Mr. Ashenden et autres nouvelles de W. Somerset Maugham (Natacha)
    • Commentaire de Natacha: William Somerset Maugham est né en 1874, a été élevé et est mort en 1965 en France, mais c’est un anglais très populaire en son temps en Angleterre. Il a écrit énormément de nouvelles sur le thème de l’empire colonial anglais donc sur ses contemporains. Les histoires sont savoureuses bien qu’assez superficielles en fin de compte. Ce fut un véritable succès populaire à son époque.
  8. Crimes de Ferdinand von Schirach (Natacha)
    • Commentaire de Natacha : Vous allez me dire : « encore un livre intitulé Crimes! ». Oui et c’est bien malgré moi que je présente ainsi deux fois de suite un même titre ;-)) Toutefois il ne s’agit ni du même auteur, ni du même exercice. Ici l’écrivain est un juge allemand qui a reporté dans un recueil et sous forme de nouvelles les faits divers qui l’ont le plus interpellé.Ce recueil de nouvelles, demeure 54 semaines en tête du palmarès de l’hebdomadaire Der Spiegel. Il a été traduit dans plus de 30 pays et produit en mini série sur la chaîne de télévision allemande ZDF en 2012.
  9. La reine de Poméranie d’Andrea Camilleri (Muriel)
    • Commentaire de Muriel : Andrea Camilleri est un écrivain italien, passionné de sémantique et linguistique. Il s’amuse avec la structure des phrases, inverse les mots et en crée de nouveau selon la logique qu’il souhaite donné à son récit. Cet exercice de style donne un côté succulent à la lecture évidemment! Son personnage fétiche est le détective Montalbano qu’il situe dans un village imaginaire de Sicile qui ressemble en tous points à un village sicilien typique.C’est très descriptif et l’on se laisse avec plaisir emporté vers ce village à la rencontre de ses habitants pour partager leurs repas comme leurs états d’âme. C’est drôle, c’est pittoresque, on retrouve ainsi la Sicile, sa culture. Entre le conte et la farce, ce sont des nouvelles succulentes à lire pour se faire plaisir.
  10. Fendre l’armure d’Anna Gavalda (Catherine)
    • Commentaire de Catherine : Je l’ai acheté car les critiques étaient très bonnes et que j’avais beaucoup aimé « Ensemble, c’est tout » d’Anna Gavalda mais ce recueil de nouvelles m’a vraiment laissée perplexe. Rien d’exceptionnel ni dans l’écriture, ni dans les démonstrations. Ce sont des tranches de vie prises à des moments clés de la vie des personnages. Les personnages n »ont rien d’extraordinaires et les moments clés non plus… Ma nouvelle préférée : Mon chien va mourir.
  11. Les deux messieurs de Bruxelles d’Eric-Emmanuel Schmitt (Sabine)
    • Commentaire de Sabine : Un recueil de 4 nouvelles sur le thème des sentiments inavoués. Eric-Emmanuel Schmitt est toujours efficace dans cet exercice de style. Dans ce recueil mes deux nouvelles préférées sont Le chien et L’enfant fantôme. Ce sont les histoires d’un homme qui se suicide après la mort de son chien et d’un couple sauvé par l’enfant qu’ils n’ont pas voulu.
  12. Un combat et autres récits de Patrick Süskind (Sarah)
    • Commentaire de Sarah : Recueil de 4 nouvelles sur le thème de l’obsession très étranges qui demandent de prendre du recul. Ne m’a pas transporté.
  13. La parure de Guy Maupassant (Florence)
    • Commentaire de Florence : Je n’ai jamais lu quelquechose de plus triste! C’est une nouvelle qui m’a beaucoup frappé. 
  14. Comment Wang-Fô fût sauvé et autres nouvelles de Marguerite Yourcenar (Claire-Aude)
    • Commentaire de Claire-Aude : Un magnifique recueil de nouvelles dont la plus remarquable de toutes : Comment Wang-Fô fut sauvé est d’une grande beauté (J’ai dû la lire et la relire déjà une quinzaine de fois dans la vie!) !
  15. L’heure du leurre d’un collectif 100%belge et Barbara Abel (Juliette)
    • Commentaire de Juliette: Recueil de 2017 qui pousse à la réflexion pour faire reculer le populisme, réveiller notre humanisme et renforcer nos démocraties gratinées un peu plus chaque jour. Hyper touchant, chaque nouvelle est un soleil même si certaines sont tristes et dures.
  16. Inhumaines de Philippe Claudel (Cécile)
    • Commentaire de Cécile : Recommandé par mon libraire mais beaucoup trop décalé à mon goût. Je n’ai tellement pas aimé que j’ai rapporté le livre, ce que je n’avais encore jamais fait!

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s